• centre_vil (3).JPG
  • nied(5).JPG
  • panneaux (3).JPG
  • Blott_2010.jpg
  • ecole(6).JPG
  • niedbis001.jpg
  • panneau-oltwilla.jpg
  • lavoir2.jpg
  • Les_30_ans_de_l'ASCA--001.jpg
  • centre_vil (6).JPG
  • eveil-1.JPG
  • icone_ecole.JPG
  • village (11).JPG
  • eveil-2.JPG
  • calvaire3.JPG
  • CIMG0840.JPG
  • calvaire4.JPG
  • nied(4).JPG
  • attente-parents.JPG
  • salle.jpg

En 1221, le nom Altviller apparaît pour la première fois dans un acte de donation d'une chapelle d'Altviller en faveur de l'abbaye de Wadgassen.

En 1428, il est fait mention d'un fromage de campagne d'Altviller (Altwiller dans le texte) dans un menu de fête à Saint-Avold.

 

Orthographe

Au cours des siècles, ce nom s'écrira tantôt en français, Altviller, tantôt en allemand, Altweiler, tantôt avec V, tantôt avec W, tantôt avec L, tantôt avec LL. Dans certains documents, on retrouve Adviller, Altwilr, Altzwiller, Alteviller ou encore Alterweiler. Au XIXe siècle, pour franciser encore davantage le nom, on écrira Altevillers. Parfois, on parlera aussi de Altviller-lès-Saint-Avold.

Étymologie

Origine gallo-romaine ? Selon cette thèse, Alta Villa viendrait des mots latins altus qui signifie haut et villa, la ferme, le domaine rural. Cette villa se serait-elle située sur le Koenigsberg ou le Gähberg dominant la vallée de la Nied ?

Origine allemande ? Une autre thèse voudrait tout simplement que Alter Weiler soit dérivé de l'allemand alt signifiant vieux, ancien et Weiler, le hameau, le village. Alt étant simplement un qualificatif servant à le distinguer des autres weiler, nombreux dans la région (Folschviller, Petit-Ebersviller, Guenviller, Leyviller, Farébersviller…).

On retrouve une trace sur la Vierge de la place Delphine Mote, qui fait mention du village d'Alteviller

 

Plus d'information en suivant les liens ci-dessous


Des vestiges d'une villa rustique gallo-romaine ont été mis au jour en 1930, entre Altviller et Holbach. Le mode de construction, des débris de toutes sortes et quelques fragments de murs révélant une décoration assez sobre semblent indiquer que sa construction remonterait au IIe siècle de notre ère.

Au Moyen Âge, Altviller appartenait à l'Évêché de Metz et faisait partie du bailliage épiscopal de Vic.

 

Altviller, avec les Trois-Évêchés (Metz, Toul et Verdun), sous tutelle française depuis 1552, fut rattaché officiellement à la France par le Traité de Westphalie, en 1648.

Après la guerre de 1870, Altviller, comme les autres communes d'Alsace et de l'actuel département de la Moselle, fut annexé au Reich allemand, par le Traité de Francfort. Redevenus français après l'Armistice du 11 novembre 1918 et le Traité de Versailles en 1919, les habitants d'Altviller redevinrent allemands de 1940 à 1944.

Un « avant-goût » de guerre.

« Les soldats de la Ligne Maginot se trompent : une vingtaine d'obus tombent sur Altviller-lès-Saint-Avold : l'église et plusieurs maisons sont endommagées. » relate le journal Le Lorrain dans son édition du 20 août 1937. En effet, le 17 août 1937, les artilleurs de la Ligne Maginot ont procédé à un réglage de tirs depuis une position des environs. Les habitants étaient priés de rester chez eux et de suspendre les travaux des champs. Erreur humaine ou défaillance technique ? Toujours est-il qu'à partir de neuf heures du matin, plusieurs obus, heureusement non explosifs, sont tombés sur le village, semant la panique parmi la population avant qu'un coup de téléphone du maire n'obtienne un cessez-le-feu. Plus de peur que de mal même si les dégâts furent importants : un vitrail de l'église a volé en éclat, plusieurs toitures ont été éventrées et des lignes électriques ont été arrachées.

L'évacuation en 1939/40.

Comme pour toutes les communes situés sur la Ligne Maginot, l'évacuation de la population était planifiée en cas de crise. L'ordre d'évacuation a été donné le 1er septembre 1939, soit deux jours avant la déclaration de guerre. C'est par leurs propres moyens que les habitants d'Altviller, avec ceux de Lachambre, se rendirent à la gare de Chambrey, au sud de Château-Salins, d'où ils continuèrent en chemin de fer. Le lieu d'évacuation prévu par les autorités était la commune de Rouffiac, mais après plusieurs jours de voyage à travers une France désorganisée le convoi fut stoppé en Normandie et la plupart des familles installées à Cabourg, dans des résidences secondaires inoccupées. Certaines personnes se retrouvèrent à Bully-les-Mines, à Sallaumines et à Romazières. Ce n'est que début octobre 1940 qu' ils revinrent dans leur village.

La Libération par l'armée américaine en 1944.

Le 27 ou le 28 novembre 1944 ? Deux versions :

1. - Le 27 novembre 1944, la 1e Compagnie du 317e Régiment d’Infanterie du XIIe Corps d’Armée U.S., en quittant le village d’Altviller, se heurtait à l’arrière-garde du 87e Régiment d’Infanterie allemand dans la forêt du Heiligenbusch et du Liebusch. (Deux forêts communales, à l’est et au nord-est du village). Ce qui signifierait que les Américains ont libéré Altviller dès le 27 novembre 1944.

2. - L’arrivée des Américains dans notre village a eu lieu le 28 novembre 1944.


De gueules à la colombe d'argent tenant dans son bec la Sainte Ampoule,accompagnée en pointe de deux cailloux d'or.

La colombe portant la Sainte Ampoule rappelle le baptême de Clovis à Reims, par saint Rémi, patron de la paroisse.

La légende raconte que lors de cette cérémonie, la personne chargée de rapporter les saintes huiles nécessaires au baptême ne put se frayer un passage à travers la foule.

À ce moment, une blanche colombe, avec dans son bec une ampoule contenant ces saintes huiles descendit du ciel et permit à la cérémonie de se poursuivre. Les deux cailloux, allusion à la lapidation de saint Étienne, empruntés aux armes du chapitre de la cathédrale de Metz, rappellent qu'Altviller dépendait des biens temporels de l'évêché de Metz.

superficie : 4,85 km2

 

Canton de Saint-Avold

Code Postal : 57730

Arrondissement de Forbach

Code INSEE : 57015

Altvilleroises et altvillerois

565 habitants (2009)


C'est ainsi qu'on nommait notre village à travers les siècles, étant donné que ses habitants ne parlaient que le francique, le platt de chez nous.

C'est de cette langue d'origine qu'on voudrait se rappeler surtout que nous avons encore une troupe de théâtre dans cette langue, troupe qui existe depuis 25 ans. Elle essaye d'en garder le souvenir et se trouve demandée dans d'autres villages de ce même parler.

Il y a déjà bien des communes qui ont depuis un certain temps montré l'exemple, citons Hombourg-Haut - "Humerich" entre autres, ce qui a incité la commune à en faire autant.

Espérons que les nouveaux habitants l'accueilleront avec autant de plaisir que les anciens qui y sont habitués.

Le surnom en Platt : "Oltwilla Schimel"

Altviller compte de nombreux calvaires.

Certains sont connus et visibles, d'autres sont presque tombés dans l'oubli.

Voici quelques photos de ces monuments.

 

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année

Le village était exsangue après la Guerre de Trente Ans. Huit familles seulement étaient recensées dans le livre terrier de 1687: les familles Well, Kraut, König, Arnoult, Leher, Heque, Schlinck et Maugras. Aujourd'hui, tous ces patronymes ont disparu à Altviller. Le 17 mars 1789, le Cahier de doléances d'Altviller fait état d'une communauté de 58 feux

(source Wikipédia)

Enseignement

Bien que dans des textes plus anciens, il soit déjà question de maître d'école ou de régent d'école à Altviller, la première école y aurait été ouverte en 1720. À partir de 1818, un logement est mis à la disposition de l'instituteur et en 1845, une nouvelle école fut construite. Elle comptera 40 élèves en 1852 et 47 élèves en 1856.

En octobre 1959, l'actuelle école, comprenant une salle de classe, un préau, des sanitaires et un logement de fonction, est mise en service. Elle sera transformée en école maternelle en 1978 puis agrandie en 1986, par un nouveau bâtiment abritant une salle des fêtes au sous-sol. Une nouvelle cour de récréation sera aménagée. Toutes les classes y seront regroupées en 1987. Des travaux d'isolation et d'extension avec création d'une salle d'éveil, ont eu lieu en 2011.

 

   

Agenda

   
© Mairie - Altviller - 2015

Coordonnées

Mairie d'Altviller
44 Place de la mairie

57730 ALTVILLER

Téléphone : 03 87 92 06 54

Fax : 03 87 92 55 84

Courriel : mairie d'Altviller

Secrétaire

Mme Élodie Igel

Horaires

Lundi
Mardi
Vendredi

17h à 19h
11h à 12h
10h à 12h